La pratique

Une méthode de travail particulière : l’Approche Sensorielle.

Vulgarisée par Jacques Puisais, cette méthode amène à se concentrer sur les perceptions des mangeurs et leurs ressentis au moment de la prise alimentaire. L’acte de manger est ainsi valorisé, ce qui constitue une porte d’entrée pour sensibiliser aux enjeux liés à l’alimentation (santé, agriculture…).

Qui plus est, l’approche sensorielle permet de ne pas adopter un comportement descendant : le mangeur est au contraire encouragé à s’exprimer sur son ressenti, et ainsi à partager ses connaissances. Pour certains, s’exprimer sur son vécu est un véritable moyen de travailler la confiance en soi.

L’association Les Sens du Goût utilise l’approche sensorielle au travers de Classes de Goût, d’Ateliers cuisine, de Balades…

 

La santé par l’Approche Sensorielle et le Fait Alimentaire :

L’association vise à conduire les individus à la découverte d’eux-mêmes et des autres.

Éduquer au goût, c’est amener l’homme à une acceptation de la différence, à la tolérance. Le goût est un facteur de communication, initiateur de culture et de convivialité. L’éducation au goût vise à rendre les personnes actrices de leur vie et ouvertes sur le monde qui les entoure.
Pour cela, nous développons des programmes d’éducation sensorielle basés sur le patrimoine culinaire.
Nous nous appuyons sur les produits de qualité, durables et émotionnels, qui sont des facteurs du maintien et du développement des territoires.
Ces mêmes produits ont une histoire, ils ont du sens et offrent du sens. Ils sont notre patrimoine culturel et favorisent ainsi le sentiment d’appartenance à une terre, la prise de conscience de ses racines, de son identité. Ils sont gages d’une variété et d’une richesse alimentaire, facteurs d’une bonne santé physique et morale.

L’APPROCHE SENSORIELLE :

  • Pour faire naître le plaisir, le savoir par l’attention portée à l’aliment et à soi-même
  • Pour favoriser la curiosité et l’ouverture au monde
  • Pour favoriser l’écoute de soi et la confiance en soi
  • Pour favoriser l’écoute de l’autre, la cohésion sociale, pour lutter contre l’exclusion

LE FAIT ALIMENTAIRE

  • Parce que le comportement alimentaire est influencé par de nombreux facteurs et que réciproquement, à partir du comportement alimentaire, on peut agir sur la réinsertion d’une personne, sa santé physique, sa vie de famille, sa culture générale, ses connaissances, sa scolarité, ses apprentissages…
  • Parce que structurant d’une personne, d’une famille et d’une collectivité
  • Parce que source d’autonomie, de confiance en soi et de lien social
  • Parce que c’est un sujet transversal qui est au centre de nombreuses problématiques : sanitaires,
  • sociales, économiques, culturelles, éducatives, familiales, agricoles, de développement durable,…
  • Parce que susceptible de mettre en mouvement, de créer un déclic
  • Parce qu’étroitement lié à la santé :

 

SANTÉ MANGER

  • Bien-être physique pour se nourrir
  • Bien-être moral pour se réjouir
  • Bien-être social pour se réunir

Notre idée force : mettre en mouvement

Les activités des Sens du Goût sont basées sur des mises en situation des personnes pour leur permettre  de porter attention à leurs sensations et donc de se sentir exister. Les personnes sont alors amenées naturellement  partager leurs émotions et se raconter.

Ces interventions ont pour but de créer un déclic, de donner l’envie d’avoir envie, de mettre en mouvement et de permettre à chacun de retrouver confiance dans sa capacité naturelle à s’alimenter, à apprendre, à faire,… et même au-delà, confiance dans sa capacité à être.

C’est en développant une approche sensorielle (être à l’écoute de soi), culturelle (acquérir des connaissances et des savoir-faire nécessaires à l’adaptation) et sociale (favoriser les rencontres et la mixité des publics) que l’on donne à chacun les moyens d’adopter des comportements favorables à la santé globale, au sens de l’Organisation Mondiale de la Santé, c’est-à-dire, le bien-être physique, moral et social.

 

Les Sens du Goût : des professionnels à l’écoute, jouant le rôle de miroir :

  • changer le regard sur soi, sur l’autre, sur ce qui nous entoure
  • se réapproprier sa vie et retrouver de l’autonomie et de la liberté
  • créer du lien social, de la proximité et de la solidarité
  • réhabiliter le plaisir
  • développer la culture alimentaire
  • dédramatiser l’acte culinaire
  • déculpabiliser les personnes, les responsabiliser
  • outiller les personnes

L’association travaille à partir d’évocations sensorielles, de rencontres répétées avec l’aliment, et d’un travail sur les représentations, de l’aliment et de soi-même.

L’expertise des Sens du Goût n’est pas liée uniquement, au territoire. La structure travaille régulièrement sur des projets nationaux ou transfrontaliers. Son réseau développé depuis des années maintenant, lui a permis de tisser des liens transdisciplinaires, et transfrontaliers.

De ce fait, les Sens du Goût souhaite désormais se positionner comme acteur actif de réseaux.